Japon-Suki Japon Suki

Calendrier 2022 de la floraison des cerisiers 2022年桜の開花

  • Articles › 
  • Voyager

Mis à jour le 31/07/2022 à 07:51 par Clemox

Calendrier 2022 de la floraison des cerisiers

En résumé

Fêté depuis l'an 812, le festival Hanami offre l'un des plus beaux spectacles de la nature au Japon.

Chaque année, l'agence météorologique Japonaise présente un calendrier prévisionnel de la floraison des cerisiers. En 2022, la période de début de floraison est prévue entre le 21 mars et le 1er mai du sud au nord du pays.

Les dates prévisionnelles de floraison des grandes villes sont :

  • Fukuoka : 17 mars 2022
  • Hiroshima : 23 mars 2022
  • Ôsaka : 26 mars 2022
  • Kyôto : 26 mars 2022
  • Tôkyô : 22 mars 2022
  • Sendai : 10 avril 2022
  • Sapporo : 28 avril 2022

A chaque printemps, le réveil de la nature offre le spectacle de la floraison des cerisiers. Le Japon est particulièrement apprécié pour son festival Hanami (花見, littéralement "Regarder les fleurs").

La coutume veut que les familles et les amis se retrouvent sous les cerisiers en fleurs pour pique-niquer, boire du saké et faire la fête. C'est un moment populaire si important qu'un calendrier prévisionnel est donné par l'Agence Météorologique Japonaise (JMA), l'équivalent de Météo France.

Calendrier 2022 de la floraison des Sakuras

Ce calendrier donne une estimation des dates de début et de pleine floraison des cerisiers à partir de l'analyse de plus de 1 000 arbres dans tout le pays. La carte ci-dessous présente le moment de début de floraison estimé en date du 5 avril 2022.

Prévisions de floraison des cerisiers par la JMA
Prévisions de floraison des cerisiers par la JMA

Le tableau suivant présente les dates de début et de pleine floraison par ville. Pour cette année, les prévisions sont dans la moyenne normale en comparaison des années précédentes.

Tableau des floraisons par ville
Tableau des floraisons par ville

Si vous avez la chance d'être au Japon vers la fin mars / début avril, vous pourrez facilement admirer les sakuras en fleurs.

Quelle est l'histoire des Sakuras et du festival Hanami ?

Pour aller plus loin, nous vous proposons un résumé de l'histoire des sakuras et du festival Hanami qui a traversé les siècles jusqu'à nos jours.

Origine du mot "Sakura"

Le terme "Sakura" est apparu pour la première fois dans un recueil de poèmes Japonais appelé "Manyôshû" datant de l'ère Nara (710-794). En Japonais ancien, le mot "sakura" est composé de 2 parties : "sa" désignant le dieu du riz, et "kura" représentant le lieu où le dieu vit. Autrement dit, la signification ancienne du mot "Sakura" est "l'endroit où le dieu du riz réside".

Cerisiers en fleurs à Kawagoé, Saitama
Cerisiers en fleurs à Kawagoé, Saitama

La floraison des arbres était interprétée comme la descente du dieu du riz depuis les montagnes, et marquait le début de la plantation du riz. Aujourd'hui, le mot "Sakura" est représenté par le kanji "桜" signifiant "Cerisier Japonais".

Origine du festival Hanami

L'origine du mot "Hanami" (花見) est plus complexe. Ce mot signifie "regarder les fleurs" au sens large, et ne concerne donc pas uniquement les cerisiers. Cette coutume aurait été importée depuis la Chine à l'époque Nara (710-794). A cette période, le Japon était fortement influencé par la culture et les traditions Chinoises.

Vers le début avril, les aristocrates de la cour impériale s'asseyaient au bord de l'eau pour s'adonner à un petit jeu, le "kyokusui no utage" (曲水の宴 / "Fête du ruisseau sineau"). Cela consistait à lire des poèmes tout en buvant du Saké dans des coupelles que l'on s'échangeait en les faisant flotter sur l'eau.

Reconstitution du jeu
Reconstitution du jeu "kyokusui no utage"

A cette époque, seuls les pruniers et les pêchers étaient admirés pour leurs fleurs roses. Les cerisiers Japonais étaient perçus comme des arbres vulgaires dont l'utilité était uniquement d'indiquer le début de la période de la plantation du riz.

Durant la période Heian (794-1185), le Japon s'est refermé sur lui-même et a commencé à s'intéresser aux cerisiers Japonais dont les fleurs sont plus blanches que celles des pêchers. C'était également un moyen de se démarquer de la Chine dont l'emblème est la fleur du pêcher.

Au printemps de l'an 812, l'empereur Japonais Saga (786-842) organisa la première fête dédiée à l'observation des cerisiers en fleurs au temple Kyomizu de Kyôto. Cela marqua la naissance du premier festival Hanami ! C'est également à ce moment que le phénomène a commencé à être documenté, ce qui permet de suivre l'évolution de la période de floraison des cerisiers jusqu'à notre époque moderne.

A partir de l'an 831, le festival Hanami est devenu annuel à la cour impériale, avant de se répandre chez les samouraïs.

Sakuras en fleurs à Hiroshima
Sakuras en fleurs à Hiroshima

Il a fallu attendre l'ère Edo (1603-1868) pour que cette fête se popularise et que les grandes allées de cerisiers que nous connaissons aujourd'hui apparaissent un peu partout dans le pays. A chaque printemps, la population mangeait et buvait dans un air de fête. Le cerisier devint alors l'un des thèmes les plus importants du rakugo, petites histoires populaires, que le peuple aimait beaucoup.

De nos jours, les Japonais ont gardé cette tradition populaire de faire la fête en buvant du saké sous les cerisiers. Le moment le plus apprécié est au début de la floraison où les zones de pique-nique sont prises d'assaut !

Zone de pique-nique à réserver à l'avance !
Zone de pique-nique à réserver à l'avance !